Lifestyle

What’s in my bag

J’ai toujours pensé qu’on pouvait en apprendre énormément sur une personne en découvrant le contenu de son sac, qu’il soit à dos, à main ou à roulettes. On y enferme les objets de notre quotidien, ceux dont on ne peut pas se passer, comme une deuxième maison qu’on trimballe un peu partout. Car c’est exactement ce que cela représente pour moi : une seconde maison qui me permet de survivre en milieu hostile (ou pas) ! J’essaie de varier entre sac à dos et sac à main, mais le contenu, en substance reste le même.

Comme bon nombre d’entre nous, je ne sors jamais sans mon téléphone. Il m’accompagne partout et c’est peut-être le seul objet qui ne quitte jamais mon sac. Je me promène aussi souvent avec mon ordinateur, que ce soit pour aller en cours à l’université ou en vacances, j’aime avoir un outil électronique plus grand que mon téléphone, avec un vrai clavier.

Naturellement, je quitte rarement ma maison sans argent. Il est souvent disséminé à plusieurs endroits : dans un grand porte-monnaie où je range mes billets et mes cartes. Mais aussi dans un plus petit où je ne mets que de la monnaie. Je range mes papiers d’identité, ainsi que les cartes que j’utilise moins souvent dans le porte-cartes rose.

Mon agenda et mon carnet. Je ne peux pas vivre sans agenda. Le noir qui est sur la photo est un agenda « de transition » en attendant de trouver la perle rare qui m’accompagnera cette année. Je suis plutôt vieille école et j’ai besoin d’écrire mes rendez-vous sur un agenda papier et non électronique. C’est comme ça depuis toujours et j’aime cette manière de fonctionner, j’ai l’impression de mieux me souvenir des choses que je dois faire.

Mon carnet rose est celui où je note mes idées pour le blog, des conseils ou des remarques dont on m’a fait part, des citations, des morceaux d’articles, tout ce qui peut me passer par la tête et éviter que je l’oublie.

La trousse verte. Celle qui contient tous les « on ne sait jamais » dont je peux avoir besoin : des pansements (pour pouvoir continuer à marcher droit), un baume à lèvre (en cas de sécheresse), un élastique pour mes cheveux (rebelles), un rouge à lèvre (pour les événements impromptus), un shampoing sec (pour les cas d’urgence), de la poudre (dès que mon nez se met à briller). Et une paire de lunettes de soleil, que je vais malheureusement pouvoir bientôt ranger !

A tout ce bazar viennent parfois s’ajouter une brosse à cheveux, un paquet de mouchoirs, une bouteille d’eau, mon livre du moment ou une paire d’écouteurs.

Les sacs, tant par leur visuel que leur contenu, nous renseignent sur la personne en face de nous. Que dit le vôtre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*