Lifestyle, Travel Diary

Les Chalets de Philippe

Bonjour les amis ! J’espère que vous allez bien. Au moment où j’écris ces lignes, je viens de rentrer de mon séjour aux Chalets de Philippe, à Chamonix. L’endroit était tellement féerique que j’ai eu envie de vous raconter mon expérience dans ce lieu si particulier. Immersion.

Après une longue période d’examens, je savais que mon amoureux et moi aurions besoin d’un « break ». Quoi de mieux que de se réfugier à la montagne avec pour seuls voisins une horde de sapins ? Ni une ni deux, nous avons pris la voiture direction Chamonix. Là-bas, notre « petit » chalet nous attendait.

Ce qu’il faut savoir sur les Chalets Philippe, c’est qu’ils sont construits à l’ancienne. La surface au sol est assez petite mais le bâtiment est haut, sur 3 étages si vous louez l’entier. Chaque chalet dispose également d’un jacuzzi privé dont nous nous sommes empressés de profiter !

Après avoir fait trempette, nous avons regagné notre jolie chambre, dont deux des murs sont vitrés. C’était un véritable bonheur d’admirer le coucher du soleil à travers la forêt depuis notre lit. Outre la vue imprenable, ce sont aussi le calme et la sérénité qui règnent dans cet endroit qui en font un lieu magique.

Par malchance, une panne électrique générale s’est produite en fin d’après-midi. Qu’à cela ne tienne, nous avons allumé un feu dans la cheminée et profité de la danse des flammes (et de leur chaleur car pas d’électricité = pas de chauffage !) jusqu’à l’heure du repas. Vers 20h, nous sommes donc remontés vers le chalet principal, non sans profiter du spectacle des chalets éclairés (qui fut notre seule consolation et excuse suite à la panne…).

Nous avons pu déguster des plats préparés par le chef Léon Guy, tous plus délicieux les uns que les autres où les saveurs et les textures étaient parfaitement équilibrées, les proportions peut-être un peu moins. Après deux amuse-bouche et une entrée, le plat a paru en effet un peu copieux. Détail à noter: les convives prennent leur repas autour d’une seule et même très grande table pour plus de convivialité (à moins d’avoir choisi de le prendre dans leur chalet).

Enfin, nous avons regagné notre chalet et j’ai passé l’une des nuits les plus réparatrices de toute ma vie. Au matin, réveillés par la lumière du jour, notre petit-déjeuner dans notre chalet nous attendait. Malheureusement une pointe de déception s’était invitée : bien que l’on nous ait demandé ce que nous voulions manger, seule la moitié de nos désirs avaient été respectés.

Déterminés à passer une bonne journée, nous avons ensuite quitté l’hôtel pour entamer une balade depuis les Tines, qui aura duré une petite heure. Enfin, nous avons déjeuné puis repris la route en direction de la maison, reposés et heureux.

Malgré les quelques petits désagréments auxquels nous avons fait face pendant notre séjour, le cadre et l’atmosphère du lieu nous ont fait passé un doux et inoubliable moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*